Donner une seconde vie à votre vieux vélo en l'apportant en déchetterie !

Actualité publiée le 29 janvier 2018

collecte vélo

Annemasse Agglo collecte en déchetteries à partir du 1er février 2018 les vélos adultes* que vous ne souhaitez pas conserver.

Cette opération est menée avec l’association "En Ville à Vélo" et notamment "Pignon Sur Rue", atelier d’auto-réparation solidaire, situé rue des Négociants à Ambilly, où les adhérents peuvent venir apprendre, transmettre leur savoir et/ou réparer leur vélo. Une fois récupérés, les vélos sont analysés par des techniciens de l’atelier puis sont révisés et remis en état de fonctionnement. Si leur état ne le permet pas, ils sont démontés et les pièces mécaniques en état de fonctionnement sont conservées pour de futures réparations.

N’hésitez plus, donnez une seconde vie à votre vélo en vous rendant en déchetterie !

Les vélos sont à déposer directement auprès du gardien, de préférence le samedi (jour de collecte de l'atelier Pignon sur rue). Ne les déposez pas dans la benne ferraille, sinon ils ne pourront pas être récupérés !

*Ceux conçus pour les enfants sont bien souvent en plastique et ne permettent aucune réparation.

 

-

En savoir plus

>> Lieux et horaires des déchetteries

>> Site web de l'association "En Ville à Vélo"

Les actualités de la même catégorie

De nouvelles bornes pour donner une seconde vie à vos vêtements !

Déchets

22 février 2018

Annemasse Agglo, en partenariat avec "Le Relais", a installé 6 nouvelles bornes vêtements sur le territoire. Faites un geste écologique et solidaire en triant vos armoires !

Lire l’actualité

Les ambassadeurs du tri viennent à votre rencontre pour répondre à vos questions !

Déchets

21 février 2018

Des questions sur le tri, les consignes, la réduction des déchets ? Rencontrez les ambassadeurs du tri !

Lire l’actualité

Vos anciennes lunettes ont un avenir !

Déchets

22 janvier 2018

Annemasse Agglo, en partenariat avec l'Ordre de Malte France, collectent vos anciennes lunettes pour leur donner une seconde vie : elles sont expédiées en Afrique dans des hôpitaux et dispensaires.

Lire l’actualité